Avec ses grands yeux noirs, plantés au fond des miens
Elle m'a pris par le bras, m'a dit "jusqu'à demain"… "jusqu'à demain"

J'ai suivi sans rien dire, elle savait où aller
Dans les ruelles en couleurs, on a tout vu, tout fait
Elle visitait mon cœur, j'ai même pas su son nom
Un taxi, une adresse, j'ai pas posé d'question… pas question

Elle voulait tout, jusqu'à demain
Elle voulait tout, jusqu'au matin
C'était tout, tout d'suite, tout ou rien
Pas question de chercher plus loin
Une belle histoire qui passe, on la prend comme elle vient

Les cloches sonnaient midi, je m'retourne, j'tends la main
Je n’ sens qu'un oreiller, j'embrasse plus qu'un parfum
J'l'avais pas vue venir, j'l’ai pas vue s'en aller
J'ai eu envie de rire, j'y suis pas arrivé… à l'arrivée

Elle m'avait tout volé, pourtant, elle n'a rien pris :
J'aurais p't-être préféré, au moins, j'aurais compris…
La chambre était réglée : on m'l'avait jamais fait
J'ai essayé d'pleurer, j'y suis pas arrivé… Et puis après ?

Elle voulait tout, jusqu'à demain
Elle voulait tout, jusqu'au matin
C'était tout, tout d'suite, tout ou rien
Et pas question d'aller plus loin
Une belle histoire qui passe, on la prend comme elle vient


Hasta mañana, y donde mas
Hasta mañana, y nada mas
La chica nunca mira atras
Arrebatando tu pensar
Y tu te quedas con el sol, y nada mas

Repartir au matin, un souvenir en poche
Sans un mot, sans un lien, surtout rien qui s'accroche
Moi aussi, j'ai déjà bien sûr, dû faire comme elle
Arriver pour la nuit, y croire, la trouver belle… la trouver belle

Moi aussi… et pourtant si j'la croisais ce soir
Je saurais empêcher que le jour nous sépare
Et quand j'arpente la nuit les rues décolorées
Je cherche ses yeux noirs dans les ombres pressées… trop pressé


Elle voulait tout, jusqu'à demain
Elle voulait tout, jusqu'au matin
C'était tout, tout d'suite, comme ça vient
Et pas question d'aller plus loin
Une belle histoire qui passe, et me prend tout pour rien

Elle voulait tout, jusqu'à demain
Elle voulait tout, jusqu'au matin
C'était tout, tout d'suite, comme ça vient
Et pas question d'aller plus loin
Une belle histoire qui passe, on la prend comme elle vient
7. Elle Voulait Tout
  • Il t'a regardé
    Puis il m'a souri
    Depuis si longtemps
    Il n'avait rien dit

    Y'avait presque un siècle
    Qui vous séparait
    Le long de sa joue
    Une larme coulait

    Il t'a pris au bout de ses bras
    Dans un éclat de rire
    Toi, bébé, tu as pris son doigt
    Comme pour le retenir

    Puis il t'a parlé
    De cette vie passée
    Et il t'a raconté
    La tienne qui commençait

    Toutes tes colères
    Toutes tes peines, tes joies
    Tes plus belles guerres
    Celles que l'on ne gagne pas

    Et puis ses yeux se sont posés
    Doucement sur chacun
    Et chacun de nous y lisait
    Quelques mots pour demain

    Vivre pour pouvoir revivre
    C'est là ton seul devoir
    Celui de dire pour rester libre
    Celui de ta mémoire


    Ses yeux chantaient merci, merci
    J'ai plus peur de partir

    Et puis vient Céline
    Celle qu'il aimait tant
    Elle n'aimait que lui
    Depuis soixante-deux ans

    Il la regardait
    Pas besoin de mots
    Ses yeux lui disaient
    Ne tarde pas trop
    8. Elie
  • Dignes, belles
    Elles tournent sur elles-mêmes
    Les rides creusées,
    Les larmes n'ont pas séché
    Elles dansent sans bruit
    Leurs enfants disparus
    Disparus dans la nuit
    Leurs enfants perdus

    Sur les terres de Piazzolla
    Muets sont les poètes
    A moins de parler bas
    Mais, dans le clair-obscur
    A l'heure de tous les rêves
    Soudain une voix s'élève

    Nunca mas
    Nunca dormir, y nunca dejar olvidar
    Bailar al viento que los desaparecio
    La sangre nunca acaba de gritar
    El viento siempre acaba por cambiar

    Folles, elles dansent
    Elles ont vaincu l'oubli
    Elles savent la force
    Qui jamais ne les trahit
    L'histoire est lente
    Mais elles la font tourner
    Ce soir elles chantent
    Les diables sont jugés




    Nunca mas
    Nunca dormir, y nunca dejar olvidar
    Bailar al viento que los desaparecio
    La sangre nunca acaba de gritar
    El viento siempre acaba por cambiar


    Nunca mas
    Nunca dormir, y nunca dejar olvidar
    Bailar al viento que los desaparecio
    El viento siempre acaba por cambiar


    Nunca mas
    Nunca dormir, y nunca dejar olvidar
    Bailar al viento que los desaparecio
    La sangre nunca acaba de gritar
    El viento siempre acaba por cambiar
    9. Nunca Mas
  • Tes souvenirs se voilent
    Ca fait comme une éclipse
    Une nuit plein d'étoiles
    Sur le port de Tunis
    Le vent de l'éventail
    De ton grand père assis
    Au Café des Délices

    Tes souvenirs se voilent
    Tu vois passer le tram
    Et la blancheur des voiles
    Des femmes tenant un fils
    Et l'odeur du jasmin
    Qu'il tenait dans ses mains
    Au Café des Délices

    Yalil yalil habibi yalil yalil yalil habibi yalil
    Yalil yalil habibi yalil yalil yalil yalil

    Tes souvenirs se voilent
    Tu la revois la fille
    Le baiser qui fait mal
    A Port El Kantaoui
    Les premiers mots d'amour
    Sur des chansons velours
    Habibi Habibi

    Tes souvenirs se voilent
    Tu les aimais ces fruits
    Les noyaux d'abricot
    Pour toi, c'étaient des billes
    Et les soirées de fête
    Qu'on faisait dans nos têtes
    Aux plages d'Hammamet

    Yalil yalil habibi yalil yalil yalil habibi yalil
    Yalil yalil habibi yalil yalil yalil habibi yalil

    Tes souvenirs se voilent
    A l'avant du bateau
    Et ce quai qui s'éloigne
    Vers un monde nouveau
    Une vie qui s'arrête
    Pour un jour qui commence
    C'est peut-être une chance

    Yalil yalil tu n'oublieras pas
    Yalil yalil ces parfums d'autrefois
    Yalil yalil tu n'oublieras pas
    Yalil yalil même si tu t'en vas

    Yalil yalil habibi yalil yalil yalil habibi yalil
    Yalil yalil habibi yalil yalil yalil habibi yalil



    Une nuit plein d'étoiles
    Sur le port de Tunis
    Et la blancheur des voiles
    Des femmes tenant un fils
    Le vent de l'éventail
    De ton grand-père assis
    Et l'odeur du jasmin
    Qu'il tenait dans ses mains
    Au Café des Délices

    Choeurs
    Yalil yalil habibi yalil yalil yalil habibi yalil
    Yalil yalil habibi yalil yalil yalil habibi yalil

    Au Café des Délices
    Au Café des Délices
    10. Au Café Des Délices
  • Un… Ca commence comme un rêve
    Un premier rire, un rien
    Ton regard qui se lève

    Deux… On est déjà plus forts
    A quatre mains, bien sûr
    On joue d'autres accords

    Trois… Entre nous deux, tu glisses
    Un berceau plein de lune
    Une envie qui hésite

    Quatre… La valse irrégulière
    On cherche la mesure
    Pour un temps on s'y perd

    Mais au bout de la marelle
    On sait pas c'qu'on verra
    Elle nous paraît si belle, d'en bas
    A cloche-pied vers le ciel
    A pieds joints, toi et moi
    On tombe ou on avance d'un pas… On y va

    Cinq… Sur toi la main posée
    Te protège et m'invite
    A ne pas trop douter



    Six… Semaines sans te voir
    Première déchirure
    Faut-il toujours savoir

    Sept… Vies à vivre ensemble
    Est-ce qu'on joue assez juste
    Pour qu'elles nous ressemblent

    Huit… En haut de cette échelle
    C'est écrit à la craie
    Huit lettres pour jeu t'aime

    Mais au bout de la marelle
    On verra c'qu'on verra
    Elle nous paraît si belle, comme ça
    A cloche-pied vers le ciel
    A pieds joints, toi et moi
    Et surtout pas r'garder en bas… surtout pas

    Bien sûr on sait qu'un jour, la pluie pourrait tomber
    Mais la pluie c'est peu dire, alors on s'est r'gardés
    Un rayon de soleil se pointe au coin d'la rue
    Un fou rire, un éclair, alors on continue

    Neuf… Mois pour lui choisir
    Un prénom, un ou une
    Neuf mois pour devenir…

    Une… Autre vie, d'autres mots
    Pour quelques boucles brunes
    Tout repart à zéro

    Mais au bout de la marelle
    On sait pas c'qu'on verra
    Elle nous paraît si belle, comme ça
    A cloche-pied vers le ciel
    A pieds joints, on y va
    A trois on r'gard'ra pas en bas… Surtout pas

    Au bout de la marelle
    On verra c'qu'on verra
    Elle nous paraît si belle comme ça
    A cloche-pied vers le ciel
    A pieds joints, on y va
    On tombe ou on avance d'un pas… On y va… Un deux trois…
    11. Au Bout De La Marelle
  • Un… Ca commence comme un rêve
    Un premier rire, un rien
    Ton regard qui se lève

    Deux… On est déjà plus forts
    A quatre mains, bien sûr
    On joue d'autres accords

    Trois… Entre nous deux, tu glisses
    Un berceau plein de lune
    Une envie qui hésite

    Quatre… La valse irrégulière
    On cherche la mesure
    Pour un temps on s'y perd

    Mais au bout de la marelle
    On sait pas c'qu'on verra
    Elle nous paraît si belle, d'en bas
    A cloche-pied vers le ciel
    A pieds joints, toi et moi
    On tombe ou on avance d'un pas… On y va

    Cinq… Sur toi la main posée
    Te protège et m'invite
    A ne pas trop douter



    Six… Semaines sans te voir
    Première déchirure
    Faut-il toujours savoir

    Sept… Vies à vivre ensemble
    Est-ce qu'on joue assez juste
    Pour qu'elles nous ressemblent

    Huit… En haut de cette échelle
    C'est écrit à la craie
    Huit lettres pour jeu t'aime

    Mais au bout de la marelle
    On verra c'qu'on verra
    Elle nous paraît si belle, comme ça
    A cloche-pied vers le ciel
    A pieds joints, toi et moi
    Et surtout pas r'garder en bas… surtout pas

    Bien sûr on sait qu'un jour, la pluie pourrait tomber
    Mais la pluie c'est peu dire, alors on s'est r'gardés
    Un rayon de soleil se pointe au coin d'la rue
    Un fou rire, un éclair, alors on continue

    Neuf… Mois pour lui choisir
    Un prénom, un ou une
    Neuf mois pour devenir…

    Une… Autre vie, d'autres mots
    Pour quelques boucles brunes
    Tout repart à zéro

    Mais au bout de la marelle
    On sait pas c'qu'on verra
    Elle nous paraît si belle, comme ça
    A cloche-pied vers le ciel
    A pieds joints, on y va
    A trois on r'gard'ra pas en bas… Surtout pas

    Au bout de la marelle
    On verra c'qu'on verra
    Elle nous paraît si belle comme ça
    A cloche-pied vers le ciel
    A pieds joints, on y va
    On tombe ou on avance d'un pas… On y va… Un deux trois…
    12. Une Chanson Qui Sert A rien
  • ">